9 internautes connectés actuellement.

  

   Par sujets   Par numéros   Rouge de A à Z

rouge

Mercredi 14 avril 2021.

Qui sommes-nous ?

inprecor

NPA

Photothèque Rouge

critique communiste


Lien à utiliser pour référencer cet article : http://www.rouge-hebdo.fr/article-rouge?id=9307

Une de Rouge

Lire aussi

Nouveau parti anticapiltaliste

« RÉSOLUTION POLITIQUE GÉNÉRALE »

En campagnes

Rouge2286, 12/02/2009

Le texte « Résolution politique générale » a pour objet de donner au NPA une orientation jusqu’au prochain congrès.

La Plaine Saint Denis le 7 février 2009. Congrès de fondation du NPA. Photothèque Rouge/Franck Houlgatte

La Plaine Saint Denis le 7 février 2009. Congrès de fondation du NPA. Photothèque Rouge/Franck Houlgatte

Au moins une centaine de délégués et de déléguées se pressent, vendredi 6 février, dans la salle « Benelux » de l’Eurosite, où tout est installé pour permettre aux présents de suivre et d’intervenir dans les discussions : vidéo-projecteur et grand écran, sur lequel défilent les propositions d’amendements rédigées par les comités locaux. La commission qui a travaillé sur le texte « Résolution politique générale » en a recensé 800, entre les amendements envoyés en décembre et ceux discutés et adoptés dans les assemblées générales électives locales. Bien sûr, nombre d’entre eux se « recoupent », voire sont identiques. Après avoir expliqué les modalités de fonctionnement et un début quelque peu laborieux, les camarades animant la réunion, comme les congressistes, prennent finalement un bon rythme de croisière. Grâce aux nombreuses interventions et aux débats fort riches, le texte est étudié avec attention et les travaux s’achèvent tout de même après 20 heures, dans une bonne ambiance. Le texte sera voté et ratifié à une large majorité (76 % des votants) en séance plénière, le lendemain soir.

Globalement, le texte adopté comporte trois grands chapitres, tous les trois ont été largement amendés. Dans la première partie, « Un monde en crise », le fil conducteur est « faire payer la crise à ceux qui en sont responsables », les capitalistes, et s’opposer à ceux qui, au pouvoir, gouvernent pour ces derniers. À cela, répond donc la nécessité d’un plan d’urgence social, écologique et démocratique qui, dans le texte, a été grandement renforcé par les propositions de comités et de commissions (secrétariat « Femmes » de la LCR, commission « Écologie » du NPA, commission « Santé », commission « LGBTI »…). Est également présente la riposte nécessaire à la guerre et à l’oppression des peuples, la question de la solidarité et du soutien au peuple palestinien tenant une bonne place dans ce chapitre, comme dans d’autres passages du texte.

Dans la deuxième partie, après l’analyse de la situation politique dont les éléments essentiels sont l’offensive brutale de la droite et de Sarkozy, une gauche institutionnelle discréditée ou inefficace, mais des résistances réelles, la journée du 29 janvier les ayant mis en exergue, la nécessité de faire converger toutes les luttes et celle de construire un « tous ensemble » arrive en conclusion.

Enfin, la troisième partie s’achève sur le rôle du NPA, parti pour les luttes, porteur d’un projet alternatif au capitalisme, ainsi que sur les campagnes politiques à mener dans les semaines et les mois à venir, pour l’emploi, les services publics, les quartiers populaires, contre la guerre et l’Otan, etc. La résolution politique s’est donc finalement « étoffée », après le travail d’amendement effectué, mais elle est le reflet d’une volonté : celle d’agir et d’être efficace, au quotidien comme dans les luttes. 

Myriam Martin

Rouge2286, 12/02/2009

© Rouge, hebdomadaire de la LCR | Contact | Votre avis | RSS | Réalisation Orta