16 internautes connectés actuellement.

  

   Par sujets   Par numéros   Rouge de A à Z

rouge

Mercredi 14 avril 2021.

Qui sommes-nous ?

inprecor

NPA

Photothèque Rouge

critique communiste


Lien à utiliser pour référencer cet article : http://www.rouge-hebdo.fr/article-rouge?id=9319

Une de Rouge

Lire aussi

Nouveau parti anticapiltaliste

INTERNATIONALISME

De tous les pays…

Rouge2286, 12/02/2009

La-Plaine-Saint-Denis, samedi 7 février 2009. L’Israélien Michel Warschawski (Alternative Information Center)et le Palestinien Nasser Al Kafrana (FPLP) sont intervenus au congrès de fondation du NPA.
Photothèque Rouge/JMBPhotothèque Rouge/JMB

La-Plaine-Saint-Denis, samedi 7 février 2009. L’Israélien Michel Warschawski (Alternative Information Center)et le Palestinien Nasser Al Kafrana (FPLP) sont intervenus au congrès de fondation du NPA. Photothèque Rouge/JMBPhotothèque Rouge/JMB

C’est sous le signe des grèves générales en Guadeloupe et en Martinique, et de la solidarité avec la résistance du peuple palestinien contre la politique criminelle du gouvernement israélien à Gaza, que s’est manifesté l’internationalisme du congrès de fondation du NPA. Les interventions du représentant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Nasser Al Kafrana, et du militant israélien des droits de l’Homme Michel Warschawski ont été des moments forts du congrès.

Mais le plus significatif a été la tenue, durant le congrès, d’une conférence de la gauche anticapitaliste et anti-impérialiste internationale, avec plus d’une trentaine d’organisations et de partis. Après les conférences européennes de juin et décembre 2008 à Paris, la réunion internationale de Belém, à l’invitation du Psol (parti anticapitaliste brésilien) et du NPA, cette conférence internationale, à l’invitation du NPA, confirme que se dessinent de nouvelles relations entre organisations de la gauche anticapitaliste internationale. L’intérêt pour l’expérience du NPA explique évidemment l’importante participation de délégations étrangères. Il faut souligner la présence d’organisations et de partis significatifs de tous les continents. Il faut aussi souligner la présence de représentants des expériences en cours en Amérique latine contre l’impérialisme.

Au-delà, c’est le produit d’un changement de la situation internationale, résultant de la crise globale que connaît le système capitaliste. Les nécessités d’une discussion sur les réponses anticapitalistes à la crise, les exigences d’une réorganisation du mouvement ouvrier et de la gauche mondiale alternative aux vieilles organisations traditionnelles de la social-démocratie et du post-stalinisme, l’émergence de nouvelles formations de la gauche radicale poussent à de nouvelles convergences. La crise va redéfinir le paysage social et politique, les rapports de force, les hiérarchies entre États, les centres de gravité de la politique mondiale.

Il y a, plus que jamais, face à la crise capitaliste mondiale, besoin de plus d’internationalisme. Certes, il ne s’agit pas de décréter une nouvelle Internationale, mais il faut avancer dans la voie d’un réseau international d’organisations et de partis, de renforcer les coopérations, d’agir ensemble contre la crise, en solidarité avec les luttes en cours comme la Palestine, de multiplier les échanges d’expériences, et enfin de créer les cadres de discussion pour avancer dans la construction de nouveaux programmes et projets, vers de nouveaux rassemblements internationaux, vers une nouvelle Internationale. 

Les organisations présentes ou ayant envoyé un message

Algérie : Parti socialiste des travailleurs ;

Allemagne : Internationale Socialistischelinke/IV Internationale ; Revolutionär Sozialistischer Bund/IV Internationale ; Interventionistische Linke (message) ;

Argentine : Movimiento socialista de los trabajadores, Economistas de izquierda (message) ;

Australie : Democratic Socialist Perspective, Revolutionary Socialist Party (message) ;

Belgique : Ligue communiste révolutionnaire/SAP ;

Brésil : Partido socialismo y liberdade (Psol) ;

Canada : Socialisme international, Socialist Project ;

Chili : Comité communiste du Parti communiste du Chili ; courant Unidad internacional de los trabajadores-CI ;

Chypre : Initiative socialiste ;

Corée du Sud : Power of the Working Class (PWC), Comité pour le WSP, New Progressive Party, Journal Redian, Institut coréen du xxe siècle, Democratic Labor Party (message) ;

Croatie: Novi plamen ;

Cuba : Parti communiste cubain ;

Danemark : Alliance rouge et verte, Socialistisk Arbejder Partei (message) ;

DOM-TOM : Cercasol (Guadeloupe), Groupe révolution socialiste (Martinique), Nouveau parti anticapitaliste-Réunion (La Réunion), A Manca-NPA (Corse) ; Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (Kanaky) ;

Écosse : Socialist Scottish Party (message) ;

État espagnol : Izquierda anticapitalista, Partido obrero revolucionario, militants de Euskadi ;

États-Unis : International Socialist Organization, Solidarity (message) ;

Grande-Bretagne : Socialist Resistance/International Socialist Group, Permanent Revolution, Socialist Workers Party, Workers Liberty ;

Grèce : Coalition de la gauche radicale (Syriza), Synaspismos, Gauche rénovatrice communiste et écologique (AKOA), Gauche internationaliste ouvrière (DEA), Organisation communiste de Grèce (KOE), Nouveau courant de gauche (NAR), Organisation des communistes internationalistes de Grèce-Spartakos (OKDE-S), Rouge (Kokkino), En.Anti.A-Gauche anticapitaliste unitaire (ARAS, ARAN, OKDE, SEK, message), Parti socialiste ouvrier (SEK, message), Rassemblement militant de gauche (ARAS, message) ;

Iran : Solidarité avec les travailleurs en Iran ;

Irlande: People Before Profits ; Israël : Alternative Information Center ;

Italie : Sinistra critica ;

Japon : Japan Revolutionary Communist League (message) ;

Liban : Parti communiste libanais (message) ;

Luxembourg : Dei Lenk ;

Malaisie : Partis sosialis malaysia (message) ;

Maroc : Al Mounadil, Solidarité pour une alternative socialiste, Voie démocratique ;

Mauritanie : Union des forces de progrès ;

Mexique : Partido revolucionario de los trabajadores, Liga de unidad socialista (message) ;

Pakistan : Labour Party of Pakistan (message) ;

Palestine : Front populaire de libération de la Palestine ;

Pays-Bas : Institut international de formation et de recherche ;

Pérou : Parti nationaliste du Pérou ;

Philippines : Rebolucionaryong partido Ng Manggagawa-Mindanao, Partido ng Manggagawa (message), Kilusan para sa pambansansang demokrasya (message) ;

Pologne : Polska Partia Pracy (Parti polonais du travail) ;

Portugal : Bloco de esquerda ;

Russie : Vperiod ; Sahara Occidental : Front polisario;

Sénégal : Yoonu askan wi ;

Slovénie : Militants ;

Suède : Socialistiska Partiet, Association intersocialiste ;

Suisse : Gauche anticapitaliste, Mouvement pour le socialisme, SolidaritéS ;

Tunisie : Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives ;

Turquie : Parti de la liberté et de la solidarité ;

Venezuela : ambassade à Paris, Psuv-Marea socialista. n

François Sabado

Rouge2286, 12/02/2009

© Rouge, hebdomadaire de la LCR | Contact | Votre avis | RSS | Réalisation Orta