logo-inprecor Revue publiée sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale
 

16 articles trouvés.

1 . INPRECOR N°587 D’OCTOBRE 2012

Sommaire

octobre 2012 n°587

36 pages, 5,50 €

2 . PORTUGAL

Bloco de Esquerda face à la crise

octobre 2012 n°587

Nous reproduisons ici quelques articles du quotidien électronique ESQUERDA.NET, animé par le Bloco de Esquerda (Bloc de gauche), qui permettent de voir comment la gauche anticapitaliste intervient dans la crise au Portugal.

3 . PORTUGAL

« Nous avons fait quelque chose d'extraordinaire »

Ana Carla Gonçalves * octobre 2012 n°587

Discours prononcé par Ana Carla Gonçalves à la fin de la manifestation du 15 septembre, à Lisbonne.

4 . PORTUGAL

Que la troïka s’en aille ! Nous voulons nos vies !

Document * octobre 2012 n°587

Appel lancé le 27 août 2012 par 29 signataires — militant(e)s des mouvements sociaux, personnalités culturelles, journalistes engagé(e)s — qui a été à l’origine des manifestations du 15 septembre 2012 au Portugal.

5 . PORTUGAL

Un million de révoltés dans les rues

Rui Viana Pereira * octobre 2012 n°587

Les médias internationaux ont fait l’impasse sur l’énorme mobilisation populaire qui a secoué la vie politique du Portugal le samedi 15 septembre 2012 : un million de manifestants (10 % de la population) dans tout le pays, dont au moins 500.000 dans la capitale. La plus grande manifestation depuis le 1er mai 1974 après la chute de la dictature de Salazar.

6 . EDITORIAL

En Espagne et au Portugal, massives mobilisation contre l’austérité à l’initiative de « groupes de citoyens »

Jan Malewski * octobre 2012 n°587

Au Portugal comme en Espagne, les grandes mobilisations populaires de septembre ont eu pour initiateurs les nouveaux mouvements sociaux et non les grands syndicats ou partis politiques de la gauche traditionnelle. Il s’agit là d’un changement d’époque important.

7 . AFRIQUE DU SUD. 18 SEPTEMBRE 2012

Victoire des travailleurs de Marikana-Lonmin ! Maintenant, luttons pour la justice !

Amandla !* octobre 2012 n°587

Après le massacre de Marikana (34 morts et 78 bléssés) à l'entreprise Lonmin, les grèves pour les salaires se sont étendues dans les mines. Une première victoire a été obtenue avec une augmentation des salaires de 22% pour les mineurs de l'entreprise Lonmin.

8 . AFRIQUE DU SUD 17 AOÛT 2012

Une tragédie brutale qui n'aurait jamais dû arriver

Amandla ! * octobre 2012 n°587

Le 16 août 2012, la police a tiré pour tuer sur les 3.000 mineurs de la mine de platine Marikana (nord-est de Johannesburg), faisant 34 morts et 78 blessés. La mine appartient à Lonmin, troisième producteur mondial de platine. Les mineurs étaient en grève pour leurs salaires. Les mineurs sont en rupture avec le syndicat NUM. Analyse des responsabilités.

9 . AFRIQUE DU SUD

Sur les traces de la Tunisie ?

Niall Reddy * octobre 2012 n°587

La classe dirigeante sud-africaine s’avère incapable d’articuler un programme pour résoudre la crise et le chômage qu'elle entraîne. L'économie centrée sur le secteur minier, un capital financier, profondément entrelacé avec l’élite de l’ANC et l'absence de réforme agraire bloquent une telle perspective.

photo

10 . AFRIQUE DU SUD

La gauche et la crise

Entretien avec Brian Ashley * octobre 2012 n°587

Brian Ashley, militant anti-apartheid depuis sa jeunesse et un des fondateurs du Front démocratique de gauche (Democratic Left Front), est rédacteur en chef de la revue bimestrielle Amandla !.

photo

11 . PAYS-BAS

Une gueule de bois au lieu d’un tremblement de terre

Alex de Jong * octobre 2012 n°587

Aux élections du 12 septembre, le Parti socialiste (SP, gauche) n'a remporté que 15 sièges de députés, une déception pour la gauche néerlandaise. Le SP décidera-t-il de glisser encore plus loin vers le centre ? Ou au contraire, reviendra-t-il à ses racines de parti de protestation anti néolibéral ? Les deux options sont encore ouvertes.

12 . PAKISTAN

Baba Jan parle depuis la prison

Kiran Nazish * octobre 2012 n°587

Baba Jan, militant du LPP, a été arrêté avec deux autres camarades pour sa défense des habiatnts sinistrés et révoltés de la vallée de la Hunza. Baba Jan a été torturé. Suite aux mobilisations, il a été libéré sous caution le 17 septembre. Avant sa libération, Kiran Nazish, journaliste et militant, a pu visiter Baba Jan dans sa prison.

photo

13 . PAKISTAN

Quand l’avarice des patrons coûte la vie à plus de 325 travailleurs

Pierre Rousset * octobre 2012 n°587

Le Pakistan a connu, le 11 septembre 2012, deux incendies d’entreprises particulièrement meurtriers. Quelques 300 employé(e)s de Ali Enterprises, à Karachi, ont notamment trouvé la mort, ce qui en fait l’une des plus importantes tragédies dues aux conditions de travail inhumaines imposées au salariat. Les incendies sont monnaie courante dans ce type d'usines.

14 . ÉTAT ESPAGNOL

Quelque chose de pourri dans le royaume d’Espagne

Manuel Garí * octobre 2012 n°587

Santiago Carrillo, dirigeant du PCE de 1960 à 1982, est décédé le 18 septembre. En Espagne, tous les médias et dirigeants des partis dominants dressent les louanges d'un « homme d'Etat ». Retour sur la signification de cette unanimité.

photo

15 . SYRIE

Le peuple syrien ne se soumettra pas, ou la révolution populaire permanente

Joseph Daher * octobre 2012 n°587

La majorité des groupes de résistance armés en Syrie représentent réellement une résistance populaire et il est complètement fallacieux de les présenter comme agissant pour le compte des puissances impérialistes mondiales ou régionales. Il ne s'agit pas non plus de groupe d’islamistes agissant en toute indépendance du mouvement populaire. En effet, être musulman ne signifie pas être islamiste.

16 . SYRIE

L’ «Ennemi intérieur » et les forces centristes

Ghayath Naïssé * octobre 2012 n°587

Les forces de gauche en Syrie doivent choisir entre une position radicale et claire sur la révolution ou un ralliement aux politiques conciliatrices qui cherchent des solutions au centre, à la mode yéménite. Elles doivent se démarquer du Comité de coordination qui a appelé « à renoncer aux armes… pour arriver à des négociations n’excluant personne ».