Inprecor
Informations et analyses publiées sous la responsabilité du Bureau exécutif de la IVe Internationale.

N° 603-604 mars 2014 *

BOSNIE-HERZÉGOVINE

Première proclamation du Plénum des citoyens de Tuzla

Cf. aussi : [Bosnie-Herzégovine]

Cette proclamation a été élaborée par les travailleurs et les citoyens du canton de Tuzla, pour le bien de tous.

Tuzla, le 7 février 2014

Aujourd’hui à Tuzla un nouvel avenir a été créé ! Le gouvernement a présenté sa démission, qui a été la première demande des manifestants et cela crée les conditions pour la poursuite de la résolution des problèmes existants et la réalisation du reste des revendications des travailleurs.

La colère accumulée et la rage sont les causes du comportement violent. L’attitude des autorités a conduit au fait que la situation a dégénéré à Tuzla. Maintenant, dans cette nouvelle situation, nous devons concentrer cette colère et cette rage sur la construction d’un système de gouvernement productif et utile.

Nous invitons tous les citoyens à soutenir la réalisation des exigences suivantes :

1. Maintien de l’ordre public par la coopération des citoyens, de la police et de la protection civile, afin d’éviter toute criminalisation, politisation et manipulation des protestations.

2. Établissement d’un gouvernement technique, composé de professionnels, non membres d’un parti politique, qui ne sont pas compromis, qui n’ont pas eu un seul mandat exécutif à quelque niveau que ce soit niveau, afin de préparer les élections de 2014 dans le canton de Tuzla. Ce gouvernement devra présenter chaque semaine les plans hebdomadaires et les rapports d’activités et réaliser les objectifs demandés. Le travail du gouvernement sera suivi par tous les citoyens intéressés.

3. Résoudre, par une procédure d’urgence, les questions de la régularité de la privatisation des sociétés suivantes : Dita, Polihem, Poliolhem, Gumara et Konjuh.

Ainsi que :

– Tenir compte de l’ancienneté et assurer des soins de santé pour les travailleurs ;

– Poursuivre les criminels économiques et tous leurs complices ;

– Saisir les avoirs acquis illégalement ;

– Annuler les contrats de privatisation ;

– Faire une révision de la privatisation ;

– Rendre les usines aux ouvriers et les placer sous le contrôle des autorités publiques afin de protéger l’intérêt public et reprendre la production dans les usines où c’est possible.

4. Équilibrer les salaires des représentants du gouvernement avec les salaires des employés des secteurs public et privé.

5. Suppression des primes aux représentants du gouvernement, comme des revenus complémentaires qu’ils reçoivent pour la participation à des commissions, des comités et d’autres organes, ainsi que de toutes les autres compensations excessives et injustifiées qu’ils reçoivent alors que les travailleurs des secteurs public et privé n’y ont pas accès.

6. Suppression des salaires payés après l’expiration ou la résiliation de leur mandat aux ministres et éventuellement à d’autres représentants du gouvernement.

Vous appréciez ce site ?
Aidez-nous à en maintenir sa gratuité
Abonnez-vous ou faites un don
Qui sommes-nous ? |  Contact | Abonnement | Design et codage © Orta